Sélectionner une page

Tintin et le Lotus Bleu : Objectif record à 3,2 millions d’euros !

La maison Artcurial a annoncé la vente record d’un dessin d’Hergé à près de 3,2 millions d’euros frais compris.

La pièce en question est le dessin original de la couverture du « Lotus bleu », le cinquième épisode de la légendaire série bande dessinée d’Hergé “Les aventures de Tintin”. Un carré de 35 cm sur 35 cm, peint à l’encre de Chine, à l’aquarelle et à la gouache, pour une valeur estimée entre 2 et 3 millions d’euros. Elle représente Tintin se cachant avec son fox-terrier Milou dans un vase de l’ère Ming, tandis qu’un dragon menaçant les domine.

 

Tintin et le Lotus Bleu

“Tintin” by Tom Hilton is licensed under CC BY 2.0

L’histoire derrière ce record hors-norme

 

Inspirée d’une photo de l’actrice sino-américaine Anna May Wong, la pièce n’a jamais été commercialisée jusqu’à présent et sera mise aux enchères à Paris le 21 novembre. D’ici là, le tableau fait son propre Grand Tour d’Europe. Après Monaco, il sera envoyé à Bruxelles – lieu de naissance de Tintin – puis à Munich, avant sa dernière étape à Paris.

Artcurial a un palmarès impressionnant en matière de bande dessinée. La maison de ventes aux enchères française détient le record de la bande dessinée la plus chère jamais vendue : les pages de couverture originales de Tintin ont été vendues aux enchères par Artcurial en 2014 pour 2,6 millions d’euros, un record que le Lotus bleu a battu avec cette vente record de 3,2 millions d’euros fait compris

Un engagement précurseur

 

Après l’URSS, le Congo, l’Amérique et l’Egypte, Tintin se dirige vers la Chine, espérant démanteler l’industrie du trafic d’opium. Cette nouvelle aventure marque un tournant dans la carrière d’Hergé : « le Lotus bleu » est le premier livre dans lequel la représentation des cultures étrangères par Hergé s’appuie sur des recherches originales. Le dessinateur ne s’appuie plus sur des hypothèses et des stéréotypes connus pour donner vie aux voyages de Tintin.

 

L’amitié d’Hergé avec l’artiste chinois Zhang Chongren explique ce changement. Zhang étudiait à Bruxelles à l’époque et a fait découvrir à Hergé la culture chinoise, ce qui a permis au dessinateur de dépasser les préjugés européens sur ce que l’on appelle “l’Orient” amené par l’orientalisme du 19ème siècle.

Non sans une certaine ironie, Hergé a même inclus dans « Le Lotus bleu » des éléments se moquant ouvertement des nombreux stéréotypes que les Européens entretenaient sur la Chine depuis les années 1930.

 

Il est possible de considérer Hergé comme un des précurseurs du mouvement, en intégrant des éléments caricaturaux pour se moquer des préjugés. Ainsi cette œuvre de 1936 reste étonnamment actuelle et dans l’air du temps. Derrière les aventures de Tintin se cache souvent des consonances modernes en lien avec la société et les mutations de notre temps. Que ce soit dans l’objectif « Lune ou Tintin au pays de l’or noir » les sujets sont souvent évoqués sur fond de problématiques complexes et modernes. Tout cela pourrait expliquer le prix des œuvres originales du dessinateur de légende, mais aussi le prix pharamineux qu’a atteint la couverture de ce numéro originale de Tintin et le Lotus Bleu.
Retrouvez les actualités du monde de l’art et de la culture sur le site du magazine Minute Luxe !

Tintin et le Lotus Bleu